vendredi, 23 mai 2008

Où se négocie le pétrole ?

Où se négocie le pétrole ?

22/05/08 - 18H25 - actualisé à 18:30:00

Le baril de pétrole, qui a dépassé pour la première fois les 135 dollars jeudi, se négocie essentiellement sur trois grandes places financières : New York, Londres et Singapour.

New York :
Considérée comme la première bourse mondiale de l'énergie, le New York Merchantile Exchange (Nymex) a commencé à commercialiser le pétrole en 1983, pour donner plus de transparence aux prix. Ici s'échange le "light sweet crude", une qualité de pétrole léger et peu soufré produit à l'origine dans l'Etat du Texas.
Le Nymex dispose encore d'un parquet ("corbeille") où ont lieu des échanges à la criée, même si 95% des échanges sont électroniques depuis 2006. Courtiers et traders louent une place soit à l'année, soit à long terme.
L'essence, le gaz naturel, le fioul de chauffage, le gazole, l'uranium, l'or et d'autres matières premières telles que l'aluminium, l'argent et le platine s'achètent et se vendent également ici. On peut y négocier depuis février 2004 le pétrole Brent, vendu à Londres.

Londres :
Le pétrole Brent de la mer du Nord, un peu moins apprécié des utilisateurs car plus lourd et plus chargé en soufre, est échangé sept jours sur sept, de 00H00 GMT à 22H00 GMT sur la plate-forme d'échanges électroniques du London InterContinental Exchange (ICE). Les échanges à la criée n'existent plus sur le marché londonien.
Près de la moitié des contrats pétroliers à terme échangés dans le monde transitent par la place londonienne, assure l'institution. Le Brent de la mer du Nord désigne une qualité de pétrole et non une origine géographique. Il contient du pétrole extrait de la mer du Nord mais aussi du Moyen-Orient, d'Afrique (Nigeria) et de plus en plus, du pétrole russe.

Singapour :
C'est la plaque tournante pour les échanges physiques pour la région asiatique. C'est en fonction du prix au comptant auquel s'échange le pétrole ici, qu'est déterminé celui des exportations de la plupart des pays de la région, selon les analystes. (source AFP)

Aucun commentaire: