jeudi, 7 août 2008

Dès la fin août, Rivella s'habille en jaune

Dès la fin août, Rivella s'habille en jaune





GOLEE. La nouvelle version de la boisson sera sans lactose, à base de soja. Pour séduire la Chine?

Benjamin Luis
Mardi 5 août 2008


Jaune. Il sera paré de jaune. Comme le Huang He. Ce fleuve qui serpente à travers la Chine. Rivella, le fabricant suisse de la boisson du même nom, s'apprête à lancer une nouvelle version de son produit phare, avec une étiquette jaune. Et lorgnerait déjà vers l'Empire du Milieu.

Celui-ci aura dans sa composition du soja. Et non le fameux lactose qui a fait la renommée du breuvage. Monika Christener, porte-parole de Rivella, se borne à confirmer l'information de base: «Nous lançons effectivement un nouveau produit à base de soja à la fin du mois, et il sera de couleur jaune.» Pas un mot en revanche en ce qui concerne les ambitions, ou même la (les?) cible du nouveau produit. «La boisson sera présentée le 26 août au public, et pas avant.»

Un substitut

Au commencement était le rouge. L'original, lancé en 1952. Puis vint le bleu, plus light, en 1959. La version verte, aux extraits de thé vert, apparaît en 1990. Ce dernier breuvage représente aujourd'hui 15% des ventes totales de Rivella. Le rouge étant la grande star avec 55%, contre 30% pour le bleu. Chez Rivella, on assure fermement que le jaune ne remplacera aucune des autres couleurs de l'assortiment.

«Le soja est souvent utilisé comme substitut au lactose, pour des raisons de digestion», explique Pauline Coti Bertrand, cheffe de l'unité de nutrition clinique au Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV). «Près d'une personne sur dix, en Suisse, est sujette à un inconfort dû à une mauvaise digestion du sucre du lait, ou lactose. Une indisposition causée par la baisse ou l'absence dans l'organisme d'une enzyme, la lactase, qui permet cette digestion.» Rien à voir, cependant, avec une allergie: «Il n'y en pas au lactose. La déficience en lactase est un phénomène génétique normal chez la majorité des humains. A la naissance, la sécrétion de lactase est maximale, puis elle baisse dans l'enfance et devient faible chez l'adulte. Cependant, certaines personnes sont plus sensibles que d'autres à cette déficience, d'où un inconfort prononcé.»

Demande croissante

Même si le pourcentage de Suisses intolérants au lactose est stable, les produits n'en contenant pas sont toujours plus présents. «Si j'en crois mes patients, il est de plus en plus aisé de se fournir en produits sans lactose», ajoute Pauline Coti Bertrand.

Du côté des grands distributeurs, Manor et Migros disposent chacun d'un assortiment conséquent en la matière, qui va des yaourts jusqu'au jambon. «Nous constatons une demande croissante pour ces produits, souligne Elle Steinbrecher, chez Manor. Et cette tendance devrait continuer.»

De son côté, Migros réfléchit à améliorer la visibilité des produits sans lactose «car les gens les recherchent de plus en plus», explique Martina Bosshard, porte-parole.

Les Asiatiques sensibles

Mais revenons à notre boisson jaune. Si environ 10% des Suisses digèrent mal le lactose, le chiffre explose lorsqu'il s'agit des Asiatiques et des Afro-Américains. Soixante pour cent à 100% de ces populations ne digèrent pas, ou mal, le sucre du lait, explique Pauline Coti Bertrand.

Dans le SonntagsBlick, le patron de Rivella, Franz Rieder, dit «bien réfléchir» à une entrée sur le marché chinois. L'hebdomadaire alémanique rappelle au passage que Rivella sera la boisson officielle de l'équipe de Suisse durant les Jeux olympiques de Pékin.

Et le choix de la couleur jaune, alors, un clin d'œil lourdingue? Réponse de la porte-parole de Rivella: «Après le rouge, le bleu et le vert, il était logique que nous choisissions le jaune. Point.»

Aucun commentaire: