mardi, 17 novembre 2009

CH: Marché de la bière: ventes quasi stables en 2008/09

CH/Marché de la bière: ventes quasi stables en 2008/09

Zurich (awp/ats) - Le marché suisse de la bière est resté pratiquement stable durant l'année brassicole 2008/09, qui s'est achevée fin septembre, malgré un hiver long et vigoureux. Si la production indigène a cédé du terrain, les importations ont elles continué d'augmenter.

Plus de 4,48 millions d'hectolitres (hl) ont été écoulés durant cette période, ce qui correspond à un recul de 0,1% par rapport à l'exercice précédent, a indiqué lundi l'Association suisse des brasseries dans un communiqué.

Fortement tributaires de la météo, les ventes de bière ont pâti de l'hiver long et froid. "Ce sont surtout les mois d'avril, d'août et de septembre, chauds et ensoleillés, qui ont permis d'égaler ou presque les résultats de l'année passée", commente le conseiller national Markus Zemp (PDC/AG), président de l'Association suisse des brasseries.

La production de bière helvétique a fléchi de 61'600 hl (-1,7%) pour atteindre 3,57 millions de hl. Les importations ont en revanche progressé de 55'600 hl (+6,4%) pour un volume total de 917'400 hl.

La part de marché des bières produites en Suisse continue de diminuer. Elle s'élève maintenant à 79,5%, contre 80,8% l'an passé. La part des importations se chiffre à 20,5% (19,2% en 2007/08). Les exportations, qui représentent seulement 1,4% de la production, ont quant à elles baissé d'un quart à 51'600 hectolitres.

L'industrie brassicole helvétique réalise un chiffre d'affaires avoisinant 1 milliard de francs, rappelle l'association. Cette dernière réunit 16 entreprises réparties sur 19 sites de production. Elles couvrent quelque 98% des bières produites en Suisse.

La Confédération a bénéficié au cours de l'année brassicole d'un apport de quelque 110 millions de francs au titre de l'impôt spécial sur la bière, précise l'Association suisse des brasseries. Le produit de la TVA sur les ventes de bière dans l'hôtellerie-restauration et le commerce de détail est estimé à plus de 200 millions avant impôt ordinaire sur les entreprises.

ats/jq

(AWP/16 novembre 2009 13h43)

Aucun commentaire: