mardi, 5 décembre 2006

Bluewin TV, le test

Bluewin TV, le test


TELEVISION. Que vaut le nouveau service de Swisscom? Premières impressions d'une offre prometteuse.



Anouch Seydtaghia
Lundi 4 décembre 2006



Le 31 octobre, Swisscom annonçait le lancement de son service de télévision via les fils téléphoniques, baptisé Bluewin TV. Depuis lors, des dizaines d'installateurs de l'opérateur sillonnent le pays pour mettre en service cette nouvelle offre. Comment l'installation se déroule-t-elle? Que vaut Bluewin TV?

• Les préliminaires

Pour bénéficier de Bluewin TV, il faut obligatoirement qu'un employé de Swisscom vienne à votre domicile l'installer. Rendez-vous est donc pris par téléphone.

- Nous pourrons venir le mercredi 29 novembre vers 13h00. Prévoyez plusieurs heures.

- Ah bon, plusieurs heures?

- Oui, entre trois et quatre. Et pensez à sauver les données du disque dur de votre ordinateur.

- Euh... Certes, mais pourquoi?

- Des données pourraient être perdues lors de l'installation.

Bref, rien de très rassurant. Attendons mercredi...

• L'installation

Dès 10h00, un petit témoin lumineux s'éteint sur le modem, signe que la ligne ADSL a été coupée. Swisscom a donc basculé la ligne en VDSL, qui offre un débit nettement supérieur.

Arrivé sur place, David Raemy, l'installateur de Swisscom examine les lieux. A priori, la configuration n'est pas idéale: la prise téléphonique, l'ordinateur et la télévision se trouvent dans trois pièces différentes. Problème supplémentaire: Swisscom a oublié d'envoyer quelques jours auparavant par courrier le nouveau modem VDSL - l'installateur va immédiatement en chercher un au magasin Swisscom le plus proche. Mais il y a une bonne surprise: il n'y aura pas besoin de changer la ligne, récente, entre l'appartement et l'arrivée des fils Swisscom au bas de l'immeuble.

Après une brève discussion, décision est prise de contourner le hall d'entrée avec le câblage, et de passer derrière les plinthes, pour connecter le téléviseur du salon. C'est là que sera installé le modem Wi-Fi, qui communiquera sans fil avec l'ordinateur situé à l'autre bout de l'appartement. En 10 minutes, le câble est installé entre la prise et le téléviseur. Il faudra ensuite modifier la prise elle-même, trop ancienne. Au final, le processus dure trois heures, entre l'installation et la configuration du modem, la mise en service de la set top box, et son raccordement à la télévision.

Avant tout ce processus, il a bien entendu fallu vérifier si l'appartement, situé au centre de Lausanne, pouvait être relié à Bluewin TV. Une opération qui ne prend que 5 secondes sur le site de Swisscom. L'appartement se situe à 1700 mètres du central le plus proche. Le débit maximal sera d'environ 9 Mo/s, soit 2,2 Mo/s pour chaque canal de télévision, le solde pour la connexion à Internet. Bref, c'est ric-rac.

Au fait, pourquoi a-t-il fallu, à l'ère du sans-fil, tirer des câbles? «Nous devrions proposer dès l'an prochain des liaisons sans fil entre le modem et la set top box», explique Didier Raemy.

• Premières impressions

Quelques secondes après sa réinitialisation, la set top box, large comme deux lecteurs DVD, est opérationnelle. La qualité de l'image est excellente, il n'y a pas de décalage entre le son et l'image, et les informations en bas de l'écran (nom du programme, mini-résumé) sont utiles. Très vite, l'on remarque cependant une petite gêne: Bluewin TV met chaque fois une seconde à réagir aux ordres envoyés par la télécommande. Les fonctions de base marchent parfaitement, pour mettre sur «pause» une émission en direct pour la visionner un peu plus tard, ou pour regarder à nouveau les dernières minutes d'un programme - elles sont automatiquement enregistrées. Il faut quelque temps pour s'habituer à la nouvelle télécommande - qui est aussi programmée pour contrôler le téléviseur.

• Le guide des programmes

C'est un point fort de Bluewin TV: la possibilité de voir en quelques clics l'ensemble des émissions actuelles ou à venir, de lire leurs résumés, et de rechercher un programme bien précis. Exemple: un clic sur «recherche», vous écrivez «pitt», et s'affichent tous les films à venir dans lesquels joue Brad Pitt, et ce sur toutes les chaînes. De quoi vraiment se passer d'un magazine TV... mais si Swisscom en fournit un! Ce magazine papier est envoyé aux clients de Bluewin TV pour leur indiquer entre autres les nouveaux films proposés en location.

• L'enregistrement

La simplicité même: un clic sur le bouton rouge de la télécommande, et l'enregistrement démarre. Lorsque l'on consulte le guide des programmes, un clic sur ce même bouton et l'enregistrement est programmé. Si l'on veut sauvegarder tous les prochains épisodes de 24 Heures chrono ou les prochains 19h30, la fonction d'enregistrement multiple est également très efficace. Encore mieux: en se connectant, via Internet, sur son compte Bluewin (http://epg.sso.bluewin.ch/fr), il est possible de programmer à distance ses émissions à enregistrer, et l'ordre est immédiatement transmis à la set top box. Rien à redire.

• La vidéo à la demande

Inutile de descendre de son sofa pour aller louer un DVD au vidéoclub du quartier, Bluewin TV comprend un service de vidéo à la demande. Le catalogue est encore très limité (400 titres en français), mais le service est performant. La sélection par genre ou titre de film est facile, et il est possible de lire un résumé du film, ainsi que sa bande-annonce - hélas souvent en allemand. Par contre, le film est en français. Dommage qu'il n'existe pas encore de versions originales sous-titrées. Le film démarre instantanément. Il est possible de le mettre sur «pause» pour le visionner plus tard - la location dure 24 heures.

• Conclusion

Bluewin TV comporte pour l'heure deux défauts: le temps de réaction suite aux ordres donnés par la télécommande, et la petite taille du catalogue de films proposés. Sinon, le service remplit parfaitement sa mission: permettre de regarder la télévision de façon plus intelligente, en sélectionnant avec soin les émissions auxquelles l'on s'intéresse. Le guide des programmes et les fonctions d'enregistrement sont ainsi remarquables.








Le service n'est pas disponible partout
Aujourd'hui, 65% des ménages ont accès au service entier.
Anouch Seydtaghia
«Pourquoi nous ne publions pas de carte de couverture de Bluewin TV en Suisse? Certaines personnes qui vivent dans un espace urbain seraient déçues de constater qu'elles ne peuvent pas profiter de ce service.» Bref, comme l'explique Christian Neuhaus, porte-parole de Swisscom, la disponibilité de Bluewin TV ressemble un peu à une loterie. Certains ménages dans des zones peuplées n'y ont pas droit, alors que d'autres, habitant dans des zones reculées, y ont accès. Des exemples? Le service de télévision est disponible dans les mayens de Mase, au milieu du val d'Hérens (VS), mais se refuse encore aux habitants de Gilly (VD), sur La Côte, ou dans des villages du Gros-de-Vaud.

Pourquoi? Tout dépend de la distance entre le raccordement téléphonique et le central, ou ses répétiteurs. Au-delà de 2000 mètres, l'opération est compromise. Légèrement en dessous de cette distance, il y a des risques pour que seul un canal TV soit disponible, et non deux comme dans l'offre standard. Actuellement, 75% des ménages peuvent bénéficier d'un canal TV, et 65% de deux canaux. D'ici 2010, 75% des ménages disposeront de deux canaux. Les ingénieurs de l'opérateur font le forcing pour moderniser le réseau, qui consiste en l'amélioration de la technologie ADSL vers le VDSL, qui permet des débits bien supérieurs. Une opération qui prend du temps, et qui risque de laisser de nombreuses personnes frustrées de ne pas pouvoir essayer Bluewin TV.


Retour au sommet de la page



Combien ça coûte?
Anouch Seydtaghia
• L'installation sera effectuée par un technicien Swisscom. Elle est obligatoire et est facturée 95 francs. Attention, s'il faut faire passer des câbles sous des plinthes, par exemple, ce travail sera facturé en sus...

• Il faut bien entendu un raccordement téléphonique chez Swisscom (25,25 francs par mois). Il faut aussi s'abonner à l'ADSL, disponible dès 9 francs par mois. Les utilisateurs réguliers d'Internet opteront pour l'offre à 49 francs par mois, pour un débit de 2 Mbit/s et un volume et un temps de surf illimité.

• L'abonnement mensuel est de 29 francs pour l'offre de base (soit 100 chaînes de télévision, 70 programmes radio, le guide des programmes, l'enregistreur et la télécommande). Si vous avez un second téléviseur, il faut payer 10 francs supplémentaires par mois. Ajoutez 1,05 franc par mois pour vous acquitter des taxes liées au droit d'auteur et à l'Ofcom.

• Swisscom propose des bouquets de chaînes supplémentaires. Comptez ainsi, par mois, 48 francs pour l'ensemble des chaînes de Canal+, 29,90 pour le bouquet de base Teleclub Basic, plus 9,90 francs pour l'offre Teleclub Movie, ou 12,90 francs pour Teleclub Sport, ou 9,90 pour Teleclub Family.

• Bluewin TV comprend des émissions sportives en direct à la carte: l'ensemble des matches de football de la Ligue des champions, deux matches par tour de championnat suisse de hockey sur glace et deux matches par tour du championnat suisse de football. Le prix de chacun de ces matches est de 1 franc.

• Le service de vidéo à la demande (environ 400 titres) est facturé de 3,50 à 6 francs par film, visionnable pendant 24 heures.

Aucun commentaire: