vendredi, 16 octobre 2009

Rouler à 220 km/h au volant d'un plat de légumes

Rouler à 220 km/h au volant d'un plat de légumes

AVENIR La course automobile n'a pas sans raison l'image d'un sport gaspilleur. Rêvons: et si elle prenait un virage à 180°? (SP)Une voiture de course écologique sur la ligne de départ. Promise aux médailles en chocolat? Qu'importe, c'est un carburant possible…

Vous n'imaginez pas que course d'autos puisse rimer avec écolo? Certes, une rime aussi riche que Flavio Briatore - directeur déchu de Renault F1 - semble une perspective encore lointaine, mais la première voiture de course écologique est en «pole position» à l'Université anglaise de Warwick, grâce à des fonds alloués par l'Engineering and Physical Sciences Research Council britannique.

A la tête du projet, le médiatique - en Angleterre du moins - Dr Kerry Kirwan, ingénieur virtuose des polymères, connu notamment pour avoir conçu un boîtier de téléphone mobile biodégradable avec une graine de tournesol visible à l'intérieur: l'idée est que lorsqu'on jette le «Sunflower Phone» on soit incité à mettre le boîtier en terre, ce qui pousse en même temps au recyclage de la partie électronique. Globalement, le Dr Kirwan défend une technologie branchée sur le marché: celui du samedi matin, comme source de matériaux agricoles - mais les déchets industriels recyclés sont aussi l'ordinaire des projets de Kirwan.

Du mobile à l'automobile, Kerry Kirwan a tenu sa ligne. Destiné à la Formule 3, l'engin «WolrdF3rst» est biodégradable, mêlant bioplastiques tirés d'amidon de pomme de terre, recyclage de résines et fibres de carbone, renforcements en lin tissé. Le volant est en pulpe de carotte. Le carburant? Des graisses animales récupérées dans la cantine de l'université - version aménagée du «tigre dans le moteur»? - additionnées de… chocolat, en l'occurrence pas forcément le composé le plus durable à échelle plus large. La lubrification est à l'huile végétale, of course!

Les fanas de cylindrées rugissantes souriront devant tant de légumes sur roues, mais qu'on ne s'y trompe pas, cette verdure dopée au cacao, équipée d'un turbo, sait rugir aussi: 220 km/h en pointe, de 0 à 100 en deux secondes et demie! Le pilote Lewis Hamilton et le directeur d'écurie Ross Brawn ont apprécié.

Le baptême du feu, ce sera demain à Brands Hatch, dans le Kent, lors de la finale du championnat britannique de Formule 3. Ce jour-là, Kerry Kirwan et son équipe s'essayeront à montrer qu'un bolide compétitif est possible dans une philosophie d'exploitation durable des ressources. «Etre durable et vert peut être incroyablement sexy, joyeux. Et véloce!», c'est le message que Kirwan voudrait voir passer en trombe, esquisse d'un futur où courses de voitures et écologie iraient de pair. En se souvenant que le sport automobile a été de tous temps un lieu d'expérimentation pour l'automobile grand public… /JLR


Vidéo à découvrir sur www.impactworld.org.uk


JEAN-LUC RENCK



Gomme de pissenlit?

A voiture bio, pneus nés de petites fleurs jaunes? L'idée traîne dans l'Ohio de relancer une voie de fabrication des pneus inaugurée par l'Union Soviétique des années 1930: tirer le latex à caoutchouc de la racine d'un cousin kazakh-ouzbek de notre pissenlit. Une «carotte» de Taraxacum kok-saghyz contient 10 à 20% de matière substituable au latex tel que nous le récoltons depuis un millénaire par incision des troncs d'hévéas. Cette voie traditionnelle, que nulle chimie n'a jamais pu vraiment remplacer, est menacée par une maladie qui a tué la plupart des arbres à caoutchouc d'Amérique du Sud, laissant l'Asie du Sud-Est seule source de caoutchouc naturel à l'ancienne - ce qui ne fait pas forcément grand bien à ses forêts vierges.

Dans l'Ohio, on imagine d'interminables hectares exploités à l'aide de machines vouées à l'arrachage des bulbes de tulipes. Mais un vrai essor industriel du pneu en latex de pissenlit reste hypothétique, à l'heure où les biocarburants ont montré la concurrence désastreuse qui peut s'installer avec la culture de plantes comestibles. Resterait le débouché restreint de la compétition automobile? /jlr

Aucun commentaire: