mardi, 18 mars 2008

Pour y voir plus clair dans les offres Internet

Le Temps - Multimédia

Pour y voir plus clair dans les offres Internet







COMPARATIF. Chaque opérateur tente de se différencier en proposant des connexions pour petit budget, des services combinés et de larges bandes passantes. De plus, les premières offres dites «dégroupées» sont là. Tour d'horizon.

Anouch Seydtaghia
Lundi 17 mars 2008


Pince coupante dans la poche, le technicien de Swisscom grimpe sur son échelle. Il tire un câble tout en haut d'une armoire, le prend avec lui, et va le connecter à une autre installation, appartenant à Sunrise. Quelques secondes plus tard, le tour est joué. L'un des 10000 ménages reliés à ce central Swisscom de la ville de Berne n'est désormais plus client de l'opérateur historique: c'est Sunrise qui s'occupe de ses communications téléphoniques, et surtout de son accès à Internet.

Mercredi passé, Sunrise s'est livré à cette petite démonstration. Avec une promesse: d'ici à l'été, l'opérateur proposera ses propres offres dites «dégroupées» en Suisse. L'on peut s'attendre à des offres d'accès à Internet moins chères, avec des débits différents de ce que l'on connaît actuellement. Pour l'heure, seuls 37 centraux de Swisscom ont été ainsi dégroupés par son concurrent: ils seront 120 d'ici à fin 2008, 500 fin 2010, lorsque Sunrise couvrira ainsi 80% des ménages du pays. Un autre opérateur, plus petit, VTX, propose quant à lui déjà des services dégroupés. Autant dire que les offres se multiplient. Essayons d'y voir plus clair

• Les offres classiques

L'offre ultra-traditionnelle, c'est bien sûr la connexion 3500/300 kbit/s (49 francs par mois) vendue par Bluewin et revendue par ses concurrents. Une liaison largement suffisante pour surfer et regarder des vidéos. Les plus gourmands opteront peut-être pour l'offre 5000/500 kbit/s à 59 francs par mois. Les câblo-opérateurs (Cablecom, téléréseau de Lausanne, Genève, etc.) proposent des offres similaires, souvent pour des prix légèrement moins élevés.

• Les offres liées

Sunrise: Si l'on s'inscrit jusqu'au 30 avril, l'opérateur offre la liaison 3550/300 kbit/s, et ce sans limite de temps. Conditions: souscrire à un abonnement de téléphonie mobile chez Sunrise (Zero plus ou Max), et que ses communications fixes passent aussi par Sunrise. Plus d'informations sur le site http://freeinternet.ch

Swisscom: Si l'on ne souhaite pas payer les 25,25 francs par mois, Swisscom permet de ne payer que la connexion DSL (par exemple 49 francs par mois pour du 3500/300 kbit/s). Condition: souscrire à un abonnement de téléphonie mobile (Natel Swiss Liberty ou Natel Pro). Attention à la facture salée pour les grands parleurs, qui ne disposent alors bien sûr plus de ligne fixe.

Orange: L'opérateur offre un rabais de 10 francs par mois sur une connexion DSL (par exemple 39 francs par mois au lieu de 49) à ses clients en téléphonie mobile.

• Les offres «petit budget»

Depuis quelques jours, Cablecom commercialise (aussi à Genève) une offre intéressante: pour 5 francs par mois, une liaison de 250/100 bit/s. De quoi lire aisément ses e-mails et surfer un peu. Condition: souscrire aussi à l'offre de téléphonie fixe de Cablecom (20 francs par mois, au lieu des 25,25 de Swisscom). Sur la ligne téléphonique, Swisscom propose une connexion ADSL 300/100 kbit/s pour 9 francs par mois, plus 2,40 francs de l'heure. Sunrise vend la même liaison pour 9 francs par mois (20 Mo inclus de données échangées comprises, 19 centimes par Mo supplémentaire).

• Les offres dégroupées

En Suisse romande, VTX propose une offre intéressante. Pour les ménages dégroupés - il faut le vérifier attentivement sur le site de l'opérateur -, il est possible de bénéficier d'une connexion DSL de 5000/300 kbit/s pour 34 francs par mois (plus les 25,25 francs pour la ligne téléphonique). Les appels téléphoniques sont proposés à des prix très intéressants.

• Les offres très rapides

Les adeptes du peer-to-peer et du surf ultra-rapide opteront soit pour l'offre 20000/8000 kbit/s de Swisscom (69 francs par mois), soit pour celle de Cablecom (25000/2500 kbit/s, 75 francs par mois). Mais, attention, il suffit d'être un peu éloigné du central de Swisscom ou d'être dans un immeuble où vivent plusieurs clients de Cablecom pour que ces vitesses ne soient pas pleinement atteintes. Il s'agit de la vitesse maximale théorique.

Aucun commentaire: