dimanche, 16 décembre 2007

Le Matin Online > Poker: on peut organiser des tournois! - Actu > Suisse

Le Matin Online > Poker: on peut organiser des tournois! - Actu > Suisse: "Poker: on peut organiser des tournois!"

Poker: on peut organiser des tournois!

Alors que la pokermania continue à déferler sur la Suisse, l'organisation de tournois avec mises d'argent était interdite. C'est aujourd'hui possible sous certaines conditions

Renaud Michiels - 14/12/2007
Le Matin

Le poker est-il libéralisé?
«Des tournois de poker joués pour de l'argent peuvent, suivant les modalités du jeu, être légaux.» L'annonce, jeudi, de la Commission fédérale des maisons de jeu (CFMJ) a mis les fans en ébullition. Alors, fini la prohibition? «Le poker n'est pas libéralisé», indique Jean-Marie Jordan. Mais peut être autorisé sous certaines conditions. «Lorsque le gain dépend de façon prépondérante de l'adresse du joueur», précise le président de la commission. En clair, quand le talent du joueur l'emporte sur le hasard des cartes.

Alors, qu'est-ce qui est permis?

Cash games Chacun achète des jetons - sa «cave» - et les joue à sa guise. Lorsqu'il n'en a plus, il peut en reprendre. Les pertes sont théoriquement illimitées. «L'organisation de cette forme de poker reste illégale», note Jean-Marie Jordan.

Tournois Chacun place une somme de départ et reçoit ses jetons. Celui qui n'en a plus est éliminé. Et ce jusqu'à ce qu'il ne reste que le vainqueur. Seuls les premiers obtiennent des gains. Les autres perdent leur mise de départ. «L'organisation de ce type de tournoi est soumise à un examen par la CFMJ», commente Jean-Marie Jordan. Un dossier doit être envoyé à la CFMJ, qui statue en quelques semaines. Il en coûte 300 à 400 fr. En cas de feu vert, il faut encore une autorisation du canton.

Critères Nombre de participants, structure des «blinds», répartition des prix: tous les critères sont sur le site de la CFMJ. L'idée est que les règles permettent aux meilleurs joueurs de l'emporter. www.esbk.admin.ch

Qu'en pensent les fans «Je suis très content que le poker sorte de l'illégalité, commente Christophe Mirabile, grand spécialiste et fondateur de la Ligue suisse du poker. Et, avec un cadre clair et détaillé, ça évitera surtout que des joueurs se retrouvent dans un tournoi avec des personnes louches. Ou des organisateurs qui partent avec la caisse...»

En attendant, je peux jouer où?

CASINOS Presque tous les casinos helvétiques ont des tables de poker. Elles sont prises d'assaut par les adeptes. Réservé aux plus de 18 ans.

INTERNET En Suisse, il est interdit d'organiser sur le Web un tournoi avec des mises de départ et des gains. Jouer, par contre, n'est pas punissable. Des milliers de Suisses ne s'en privent pas: une vraie folie! Notons que la Swiss Poker League a trouvé le moyen de mettre sur pied des championnats légaux sur Internet: il n'y a ni frais d'inscription ni de participation. Mais les gains sont réels! www.pokerleague.ch

AUTOUR D'UNE TABLE Sauf autorisation, les parties dans les arrière-salles de bistrots, tripots clandestins ou avec des amis sont prohibées si de l'argent est en jeu. L'organisateur est théoriquement punissable d'une amende allant jusqu'à 500 000 francs. Le simple joueur risque seulement de voir ses mises et gains confisqués. Les tournois sont toutefois légaux s'il n'y a pas de mise de départ. Ou pas de gains: si la recette est reversée à une oeuvre de bienfaisance, par exemple.

C'est quoi, le poker «Texas hold'em»?
Popularisé par le chanteur et champion du monde de poker Patrick Bruel, par les multiples retransmissions télévisées d'Eurosport ou de RTL9 et par Internet: le Texas hold'em est la variante de poker la plus jouée du monde. Et en Suisse. Impossible de connaître le nombre de joueurs, mais il s'agit d'une vraie déferlante! Le hold'em est même enseigné aux Ecoles-clubs Migros.

Joueur Le hold'em n'a besoin que de quelques minutes pour être appris. Et d'une vie pour le maîtriser, aiment répéter les amateurs. Un bon joueur doit allier stratégie, psychologie, expérience et capacité de calcul.

Matériel Pour jouer, il suffit d'un jeu classique de 52 cartes.

Cinq cartes D'abord trois (flop), puis une (turn), puis une dernière (river): cinq cartes sont abattues au centre du tapis. Elles sont visibles de tous. Et utilisables par tous. Les joueurs peuvent enchérir entre chaque abattage.

Deux cartes Chaque joueur reçoit deux cartes personnelles. Il est le seul à les voir.

Jetons Aussi appelés «chips», ils représentent l'argent que l'on a à sa disposition pour miser. En tournoi, quand on n'en a plus, on est éliminé.

Règles Comme dans le poker classique, celui qui a la meilleure combinaison de cinq cartes l'emporte. Sauf s'il a abandonné en cours de partie. Chaque joueur se crée sa combinaison avec ses deux propres cartes et celles du milieu.

Le rêve Une quinte flush royale, soit une suite de cinq cartes de la même couleur!

Aucun commentaire: