vendredi, 9 novembre 2007

Le Matin Online > Aldi arrive en Romandie - Actu > Suisse

Le Matin Online > Aldi arrive en Romandie - Actu > Suisse

CONSOMMATION - DISCOUNTER

Aldi arrive en Romandie

Le discounter ouvre demain sa première succursale romande dans le Chablais valaisan. «Le Matin» a comparé les prix d'Aldi à ceux de Coop et de Migros. Verdict: moins cher

Melina Sargenti - 06/11/2007
Le Matin

Cette fois, c'est fait: le hard discounter Aldi débarque en Suisse romande. Cette première succursale ouvrira ses portes demain matin dans la zone industrielle de Collombey-Muraz. Et le décor est le même que dans tous les Aldi du monde: offre restreinte aux produits de base (environ 800), palettes plutôt que rayons pour moins de manutention et quasi uniquement des marques propres au distributeur. «Notre philosophie est de proposer des produits de première qualité à des prix toujours bas», explique Sven Bradke, porte-parole d'Aldi Suisse.

Pour savoir si ces prix bas rendaient vraiment l'enseigne allemande plus intéressante que ses concurrents, «Le Matin» a comparé un panier d'une quinzaine de produits chez Aldi, Coop et Migros. Pour ces derniers, les achats ont été effectués dans de grandes surfaces de la région de Monthey. La démarche était uniquement quantitative et non pas qualitative. Nous avons donc acheté trois produits équivalents dans leurs gammes la moins chère.

"

«Nous essayons de faire des magasins dont on n'a pas envie de partir en courant à peine entré»
Karl Weisskopf, porte-parole de la Coop

"

Et effectivement, au final, Aldi est, du moins sur les produits choisis, moins cher de quelques francs que ses concurrents, environ 7% sur le panier considéré. Relevons que, dans leurs gammes Prix Garantie et M-Budget, Coop et Migros restent souvent concurrentiels.

«Nous ne sommes pas inquiets de l'arrivée d'Aldi, commente Karl Weisskopf, porte-parole de la Coop. Notre marché n'est pas le même. Nous avons plus de diversité avec plusieurs gammes de prix pour le même produit. Et l'agencement joue aussi un rôle. Nous essayons de faire des magasins dont on n'a pas envie de partir en courant à peine entré.» Même réaction de Mélanie Zuber, responsable communication à Migros Valais: «Pour le premier prix, il y a M-Budget et en plus nous avons d'autres gammes, qui n'existent pas chez Aldi.»

D'autres centres à l'horizon
Une analyse que partage Sven Bradke. «Nous avons une seule sorte de confiture à la fraise. Si vous voulez une marque précise ou un produit plus luxueux, il faudra aller ailleurs.» Le reste de la Romandie pourra bientôt tester également le hard discounter. D'autres centres devraient ouvrir bientôt à Conthey, Sion, Bussigny, Morges, Bulle, Fribourg et peut-être Sierre.

Aucun commentaire: