samedi, 17 février 2007

Au fait... comment capter la télévision?

Au fait... comment capter la télévision?

• Les moyens de recevoir des chaînes de télévision se multiplient
• Le consommateur est d'autant plus perdu que les tarifs augmentent.
Petit guide pratique.

Anouch Seydtaghia
Samedi 17 février 2007

Comment regarder la télévision?

Voilà une question qui semble a priori plutôt absurde... Il suffit de brancher son téléviseur à la petite prise ronde du téléréseau, et le tour est joué, pardi! C'était vrai il y a quelques semaines encore. Mais depuis peu, la situation s'est compliquée. Est d'abord apparue l'offre de télévision de Swisscom, Bluewin TV, qui comprend une centaine de chaînes transmises via les fils du téléphone. Ensuite, la SSR a décidé il y a deux semaines d'accélérer le déploiement de la télévision numérique via ondes hertziennes. Et, alors que la réception de centaines de chaînes par satellite reste intéressante pour les téléphages, les services de télévision via Internet se multiplient...

Même les 78% des ménages suisses qui captent la télévision de façon traditionnelle via le téléréseau devront faire un choix: l'offre analogique va se réduire, puis disparaître, et il faudra choisir des bouquets numériques. Ou alors opter pour la télévision via les lignes téléphoniques, les ondes hertziennes, le satellite... Chaque technologie a ses avantages, il est bien sûr essentiel de cibler ses besoins.

Il était déjà compliqué de choisir son téléviseur, voilà qu'il est donc maintenant difficile de sélectionner son service d'accès à la télévision. Cette multiplication des offres s'accompagne d'une petite révolution, avec le passage de la technologie analogique vers le numérique. Avec à la clé plusieurs avantages. Le nombre de chaînes proposées va augmenter, puisqu'il est possible d'en faire transiter jusqu'à six fois plus. La qualité de l'image numérique est meilleure, on s'approche de celle d'un DVD. Le télétexte s'affiche plus rapidement. Enfin, dans certains cas, on peut regarder et enregistrer plusieurs chaînes en même temps, et consulter un guide des programmes.

Qui dit nouveaux services dit actuellement... augmentation du prix. Malgré la concurrence de ces nouvelles technologies, il devient de plus en plus cher de regarder la télévision. Par le téléréseau en tout cas: Cablecom incite ses clients à migrer vers ses bouquets numériques, qui sont disponibles dès environ 50 francs par mois.
A terme, pourtant, les prix devraient baisser, surtout grâce à la télévision hertzienne, dont la réception est gratuite. Enfin, il est de plus en plus difficile de comparer les offres, car les services TV sont désormais couplés à un accès à Internet et à un service de téléphonie. Voici quelques pistes pour y voir plus clair. Le site de la SSR «www.broadcast.ch» donne de nombreux renseignements, de même que le riche site www.2222.ch eacute; par un passionné de la question, Jean-Yves Delapierre.



Bluewin TV
L'offre inclut un enregistreur à disque dur.
Anouch Seydtaghia Depuis le 1er novembre 2006, Swisscom commercialise Bluewin TV, son service de télévision numérique via la ligne téléphonique. Il permet de se passer totalement du téléréseau. Bluewin TV se regarde sur son téléviseur habituel, et non pas sur un écran d'ordinateur. Le service comprend une centaine de chaînes, un guide des programmes très efficace, la location d'un enregistreur équipé d'un disque dur pouvant stocker 100 heures de programmes, des matches exclusifs de football et de hockey en direct et un service de vidéo à la demande (400 titres en français). Bluewin TV remplace donc tant le magnétoscope que, pour certains, les magazines TV. Actuellement, 75% des ménages peuvent bénéficier de Bluewin TV, et Swisscom améliore son réseau pour augmenter cette proportion. Fin décembre, Swisscom annonçait que 20000 ménages avaient acheté Bluewin TV, et la demande actuelle crée des délais d'attente de plusieurs semaines. Pour bénéficier de ce service, il faut disposer d'un raccordement téléphonique normal (25,25 francs par mois) et d'une liaison ADSL, elle aussi chez Swisscom (dès 9,90 francs par mois). La qualité de l'image est excellente, celle du son aussi, même si parfois de micros décalages surviennent entre les deux. L'on peut sans problème regarder la télévision, surfer sur Internet et téléphoner sans que les activités se perturbent entre elles. - Prix: 29. - francs par mois, plus 1,05 franc de taxes (sans compter le raccordement téléphonique et l'abonnement ADSL). Ajouter 95 francs de frais d'installation obligatoire. Chaque film loué pour 24 heures coûte entre 3,50 et 6,00 francs, chaque match 1,00 franc. Des bouquets de chaînes Canal+ et Teleclub payants sont disponibles. - Avantages: l'enregistreur, la simplicité d'utilisation, la vidéo à la demande, le guide des programmes. - Inconvénients: l'obligation d'être client en téléphonie et en ADSL chez Swisscom. Le site: www.tv.bluewin.ch



Le téléréseau
Les offres numériques sont plus chères.
Anouch Seydtaghia Auparavant, tout était simple: les câblo-opérateurs proposaient, pour 25 francs par mois, une quarantaine de chaînes en analogique. L'arrivée du numérique bouleverse tout. Prenons Cablecom, numéro un suisse. Il propose en Suisse romande une quarantaine de chaînes en analogique pour environ 25 francs par mois. Ce nombre est appelé à se réduire, et la société incite ses clients à passer au numérique: pour un supplément de 25 francs par mois (une forte baisse de prix est annoncée pour avril 2007), ils ont droit à une centaine de chaînes, et à un décodeur numérique. L'ensemble des petits câblo-opérateurs opte pour la même stratégie que Cablecom, mais certains sont plus généreux. Ainsi, Lausanne facture 23 francs pour l'offre analogique de base (environ 50 chaînes), et ajoute gratuitement une vingtaine de chaînes numériques. Pour en profiter, il faut acheter un décodeur TNT (eh oui, car la Ville de Lausanne capte les chaînes TNT via une antenne, puis les injecte dans son téléréseau), disponible dès 150 francs. De son côté, à Genève, le câblo-opérateur Naxoo propose 50 chaînes en numérique pour 12 francs par mois (hors abonnement téléréseau d'une vingtaine de francs), mais aussi pour 29 francs par mois la location d'un enregistreur à disque dur, et un guide des programmes. Cablecom offre de tels services pour un montant comparable. Les câblo-opérateurs vont bientôt proposer des offres combinées télévision+ Internet+ téléphonie à des prix attractifs, sans doute environ 30% moins chères que Swisscom. - Prix: une vingtaine de francs pour l'analogique, dès 40 francs en numérique, dès 50 francs en numérique avec un enregistreur. - Avantages: choix entre de nombreux bouquets payants, possibilité d'avoir télévision, Internet et téléphonie chez un même fournisseur. - Inconvénient: le coût des offres numériques. Les sites: www.cablecom.ch ou www.swisscable.ch



La télévision hertzienne
Une offre gratuite pour les téléspectateurs qui ne sont pas accros.
Anouch Seydtaghia Attention, piège! La télévision numérique terrestre (TNT) est bien une technologie de transmission via ondes hertziennes et pas, comme son nom pourrait le laisser croire, par câble. En Suisse romande, la SSR diffuse quatre chaînes (TSR1, TSR2, SF1 et TSI1), et achèvera le passage de l'analogique au numérique cet été. Pour en bénéficier, il faut acheter un décodeur, et si votre antenne «râteau» classique est trop vieille, une nouvelle mini-antenne. Les téléviseurs les plus récents contiennent déjà un décodeur TNT. Les téléspectateurs, notamment situés dans l'arc lémanique, qui captent aujourd'hui des chaînes en analogique hertzien, ne seront bientôt plus obligés de se contenter des quatre chaînes suisses. D'ici octobre 2007 (région de Bâle) et décembre 2007 (Ouest lémanique), les émetteurs français limitrophes passeront en TNT. Avantage pour certains Suisses: ils auront accès gratuitement, en plus des quatre chaînes suisses, à 18 chaînes en français (TF1, France 2 à 5, M6, TMC, etc.) A noter que la TNT suisse comprend un petit guide des programmes en ligne, lui aussi gratuit. - Prix: hormis l'adaptateur (150 francs) et l'antenne (50 francs), aucun frais d'abonnement. - Avantage: la gratuité pour ceux qui se contentent d'une vingtaine de chaînes. - Inconvénient: seulement quatre chaînes hors des régions proches de la France. Le site: www.televisionnumerique.ch



Le satellite
Des centaines de chaînes sont disponibles.
Anouch Seydtaghia C'est la meilleure solution pour les personnes accros à la TV. La qualité tant de l'image que du son est excellente, et la technologie est numérique pour la quasi-totalité des chaînes. Côté équipement, vous aurez d'abord besoin d'une parabole, de préférence à double tête pour capter les programmes de deux satellites. Par exemple Hotbird pour les programmes SSR, et Astra pour disposer des chaînes du bouquet CanalSat. Il vous faut aussi un récepteur avec ou sans disque dur – certains sont proposés dans l'abonnement, comme c'est le cas pour CanalSat. Pour disposer des sept programmes de la SSR, il faut acheter une carte spéciale. Chaque satellite, tel Astra ou Eutelsat Hotbird, permet de capter jusqu'à 600 chaînes, et il faut pour chacun effectuer un choix parmi les bouquets proposés – chaque satellite propose aussi des dizaines de chaînes gratuites. Les principales offres payantes sont AB Sat et CanalSat. Celle-ci comprend une soixantaine de chaînes dans son bouquet de base, et de nombreuses options supplémentaires. CanalSat est en cours de fusion avec TPS. - Prix: l'antenne coûte une centaine de francs, le récepteur est disponible dès 250 francs (dès 600 francs s'il contient un disque dur), comptez 200 francs pour l'installation, 60 francs pour la carte SSR, plus de 30 à 100 francs par mois selon l'abonnement. - Avantage: l'offre immense. - Inconvénients: le prix, l'esthétique de la parabole et... la complexité de l'offre! A. S. Les sites: www.canalsat.fr ; www.absat.fr ; www.sataccess.ch



La télévision via Internet
Un excellent moyen de regarder gratuitement la télévision sur son PC
Anouch Seydtaghia Créée par des Suisses, basée en Californie, Zattoo ne fait pour l'heure pas beaucoup parler d'elle. Et pourtant, la petite société pourrait jouer un rôle important dans la télévision de demain. Aujourd'hui, Zattoo permet de regarder en Suisse 41 chaînes gratuitement sur son ordinateur. Une seule condition: disposer d'une connexion haut débit (via ADSL ou câble). Il suffit de télécharger gratuitement un petit logiciel de visionnement, et ensuite de choisir, d'un clic de souris, parmi toutes les chaînes à disposition, de TF1 à TSR1, en passant par BBC World et Arte. La résolution est tout à fait correcte en mode normal (dix centimètres de diagonale), et se dégrade si l'on veut passer en mode plein écran. Le son reste très bon. Beat Knecht, directeur de Zattoo, affirme que le seuil des 200 000 utilisateurs sera bientôt franchi. Dès avril, de courtes plages de publicité seront présentes, mais uniquement lorsque l'on passera d'une chaîne à l'autre. Ce sera le seul moyen de se financer pour Zattoo, qui compte garder son service gratuit pour les internautes. Les plus technophiles peuvent connecter leur ordinateur à leur téléviseur, et l'image des chaînes de Zattoo s'apparentera à une qualité VHS. - Prix: gratuit. - Avantages: la gratuité, bien sûr, et l'offre importante de chaînes. - Inconvénients: la faible qualité de l'image, le fait d'utiliser un ordinateur. A. S. Le site: www.zattoo.com

Aucun commentaire: