vendredi, 11 août 2006

Vente de Natel Futé annulée

Vente de Natel Futé annulée
GENÈVE L'Office des poursuites et faillites n'était pas en droit de vendre les actifs de la faillite de Natel Futé SA à Omnicom, qui a repris les 30 000 clients de la société défunte
JEAN-PIERRE MOLLIET
10 août 2006

Sur le web
» Office des poursuites et faillites de Genève
» MobileOne
» Inforadars
» MobiRoad

La déconfiture financière de Natel Futé et sa mise en faillite en début d'année avaient privé subitement quelque 30 000 automobilistes de tout moyen de se prémunir contre les radars, alors que la plupart des abonnés s'étaient pourtant acquittés des cotisations.

Trois sociétés au moins se sont engouffrées dans ce créneau en brandissant de nouvelles technologies pour appâter les adeptes des systèmes d'alertes antiradars.

Coup de tonnerre en début de semaine.

La commission de surveillance des Offices des poursuites et faillites du canton de Genève annulait la vente d'urgence à Omnicom - dont la filiale de la téléphonie mobile est Mobileone - des actifs de la faillite de Natel Futé.

Plaintes pendantes

Les conditions n'étaient pas remplies, des plaintes étaient pendantes. Et trois de ces plaintes ont été admises le 7 août par la commission de surveillance. Mais Mobileone a déjà utilisé les adresses des 20 000 clients romands de Natel Futé qui ont déjà reçu des indications concernant les modalités de leur transfert au dernier-né des services routiers! Lequel avait déclaré être fonctionnel depuis le 1er août. Ce qui, à notre connaissance, n'est pas le cas.

Ce dérapage n'est pas du goût des deux autres entreprises en activité depuis quelques mois déjà, Inforadars et Mobiroad. Elles dénoncent la manière de procéder de leur concurrent qui, selon elles, aurait trompé ses utilisateurs et demanderont des comptes à l'Office des poursuites et faillites de Genève.
© Le Matin Online
http://www.lematin.ch/nwmatinhome/nwmatinheadactu/0/vente_de_natel_fute.html

Aucun commentaire: