vendredi, 7 avril 2006

Les opérateurs suisses sous pression

Les opérateurs suisses sous pression
TÉLÉPHONIE MOBILE Dans les pays de l'Union européenne, les tarifs du «roaming» vont chuter. La Suisse ne pourra pas ignorer la nouvelle réglementation

FANNY OBERSON
07 avril 2006

Sur le web
» Allo.ch
» Swisscom Mobile
» Orange

Tous ceux qui ont déjà utilisé leur téléphone portable à l'étranger le savent: la facture est vite très salée. Les tarifs dits de «roaming» - itinérance - atteignent des sommets, les opérateurs taxant l'utilisateur des deux côtés de la frontière. L'adoption d'une réglementation européenne pourrait enfin influencer indirectement les tarifs suisses.La situation actuelle est en effet jugée inacceptable par Viviane Reding, commissaire européenne à la Société de l'information qui prépare la réglementation. L'idée est d'interdire aux opérateurs de l'UE de réclamer à leurs homologues des frais sensiblement supérieurs aux coûts réels. Mais aussi de mettre fin aux surcoûts lors de la réception d'un appel à l'étranger. Viviane Reding envisage enfin d'introduire le principe du «tarif du pays d'origine» - en vacances en Espagne, un Européen paiera le tarif local s'il appelle un numéro espagnol avec son portable. De quoi faire baisser les prix de 40 à 60% au sein de l'Union!Evolution du marché«Quand tous les pays d'Europe offriront des tarifs plus bas, les opérateurs suisses seront mal pris, annonce Didier Divorne, responsable du site Internet allo.ch. Comment pourraient-ils continuer à nous taxer autant? Il leur sera impossible de le justifier. Il faut passer d'un système de vache à lait à un système de transparence des coûts. Je pense que l'un d'entre eux va craquer, puis les autres suivront.» La répercussion sur les prix pourrait même être rapide et synchronisée avec les futurs tarifs européens. «Sur le plan politique, un parlementaire fédéral pourrait déposer une motion prenant le texte de l'UE en exemple», avance Didier Divorne.Du côté des opérateurs suisses, on se prépare à l'évolution du marché. Christian Neuhaus, porte-parole de Swisscom, relève «qu'on ne sait pas comment les opérateurs européens vont réagir. Cependant, si leurs prix baissent, cela entraînera une diminution des coûts d'itinérance chez nous aussi.» Chez Orange, on déclare suivre attentivement ce qui se passe et évaluer la situation. La Commission européenne proposera en juin les mesures envisagées au sein de l'Union. Elles devraient entrer en vigueur dès l'été 2007.
© Le Matin Online
http://www.lematin.ch/nwmatinhome/nwmatinheadactu/actu_suisse/les_operateurs_suisses.html

Aucun commentaire: