jeudi, 6 avril 2006

Le poker abat ses cartes

Le poker abat ses cartes
LA TOUR-DE-PEILZ (VD) Une expo redore le blason du poker, un jeu en pleine expansion, mais trop souvent associé encore aux tripots ou aux cow-boys

SÉBASTIEN JOST
05 avril 2006

Sur le web
» Musée suisse du jeu
» Tour-de-Peilz (VD)
» Loterie romande

«Quand on parle poker en Europe, c'est l'image que Hollywood a fabriquée qui vient à l'esprit, souligne Ulrich Schädler, directeur du Musée suisse du jeu à La Tour-de-Peilz (VD). Celle d'une arrière-salle enfumée ou d'un saloon rempli de cow-boys. Il faut en finir avec ce cliché.» Pour fouler au pied ces stéréotypes, l'institution consacre une exposition au célébrissime jeu de cartes du 5 au 14 mai. La Loterie romande, qui s'apprête à lancer un nouveau billet à gratter, le Poker royal, sponsorise l'événement. «Le poker possède encore une réputation négative et sulfureuse chez nous, relève Giovanni Tammaro, directeur marketing de la Loterie romande. Mais il y a une véritable vague de fond autour de ce jeu. Il y a des compétitions à la télévision, des jeux sur Internet. Beaucoup de femmes pratiquent le poker, même si cela n'est pas connu. Des artistes aussi, qui ne craignent pas de s'afficher. A l'image de Patrick Bruel, qui a été champion du monde de poker en 1998.»Des ateliers et des conférences seront organisés dans le cadre de l'exposition. Qu'ils soient profs à la Sorbonne, avocats ou joueurs d'élite, tous amèneront leur crédibilité à ce jeu de cartes. Le samedi se déroulera une partie réunissant people et VIP (very important player) sur le bateau le «Simplon». L'intégralité des gains sera reversée à une oeuvre caritative.«Le jeu est un élément naturel de notre vie, relève Ulrich Schädler. C'est dans ce domaine et l'art de la guerre que l'homme est le plus créatif. Les cartes, par exemple, sont géniales. Ce sont des petits bouts de papier imprimés, portables et permettant une infinité de jeux. Des plus simples aux plus sophistiqués, à l'image du poker qui, avec l'importance des enchères, est très particulier et se passe surtout au niveau psychologique.»«Poker, tout un art», du 5 au 14 mai au Musée suisse du jeu à La Tour-de-Peilz
© Le Matin Online
http://www.lematin.ch/nwmatinhome/nwmatinheadactu/actu_suisse/le_poker_abat_ses.html

Aucun commentaire: