vendredi, 3 mars 2006

Tele2 veut lancer un réseau mobile exclusivement lausannois

Tele2 veut lancer un réseau mobile exclusivement lausannois

TÉLÉPHONIE
Comme à Zurich, l’opérateur Tele2 veut développer, à Lausanne, son propre réseau mobile urbain.

JULIAN PIDOUX
Publié le 02 mars 2006


Tele2 se lance à la conquête des téléphones portables lausannois. Comme il l'a fait à Zurich, l'opérateur a pour ambition d'établir son propre réseau mobile urbain dans la capitale vaudoise. Une démarche prévue dans le contrat de licence avec l'Office fédéral de la communication. Theo Froelich, porte-parole pour Tele2: «Nous visons Lausanne, car la Suisse romande est importante. Puis, nous voulons poursuivre la démarche dans d'autres grandes villes.» La réalisation pourrait se faire cette année encore. Notons que dans des cités comme Berne, où il y a un moratoire sur les antennes, Tele2 va au-devant de difficultés pour s'implanter.

Car, pour pratiquer une politique tarifaire qui lui est propre, Tele2 doit être propriétaire de ses antennes. L'objectif étant, comme ce fut le cas lors de son entrée sur le marché de la téléphonie fixe et de l'internet à haut débit, de proposer des prix très attractifs. Alors qu'à Zurich une quinzaine de mâts ont été posés, aucun ordre de grandeur n'est encore communiqué pour Lausanne. Quant aux prix qui seront pratiqués dans le chef-lieu vaudois, Theo Froelich note «qu'ils seront diffusés dès que possible, avec le coût de l'abonnement».

A titre indicatif, à Zurich, où le système fonctionne depuis le 2 juin 2005, le prix de la conversation est de 8 centimes la minute entre clients de Tele2 Mobile, mais également de Tele2 Mobile au réseau fixe.

Du côté des autorités lausannoises, où la stratégie multimédia évolue rapidement grâce à son entité Citycable, on avoue que la téléphonie mobile constitue sans doute l'une des prochaines étapes. Eliane Rey, directrice des Services industriels: «Pour l'heure, nous devons nous concentrer sur l'introduction du téléphone fixe via le câble et sur l'augmentation des débits internet. Le réseau mobile viendra plus tard.»

Mais qu'en sera-t-il lorsque l'abonné Tele2 Mobile quittera Lausanne? «La conversation ne sera pas coupée, car nous disposons du national roaming. Le client ne remarque rien», assure Theo Froelich. En effet, grâce à un accord d'itinérance très récemment signé avec Sunrise, Tele2 pourra enfin compter sur un service de téléphonie mobile complet, permettant à ses abonnés de poursuivre leur conversation hors des zones urbaines qu'il couvre lui-même. Concrètement, Tele2 revendra le service mobile de Sunrise.
http://www.24heures.ch/vqhome/edition/ls/tele2_020306.edition=ls.html

Aucun commentaire: