mercredi, 8 mars 2006

Le chauffard n'avait que 12 ans!

Le chauffard n'avait que 12 ans!
BIENNE La police intercepte un conducteur dépassant manifestement les 50 km/h. Surprise: son âge bat tous les records!
VINCENT DONZÉ
07 mars 2006

Sur le web
» BPA
» Police cantonale bernoise
Les policiers biennois ont fait des yeux ronds après avoir intercepté un conducteur roulant manifestement trop vite en pleine nuit: ils se sont trouvés face à un écolier de 12 ans, assis au volant de la voiture de sa mère! En évoquant ce fait divers remontant au 22 février, le Bieler Tagblatt indique une vitesse supérieure à 100 km/h dans un quartier limité à 50 km/h, mais cette estimation n'est pas confirmée par les enquêteurs.Ce qui est vérifié, c'est que le garçon interpellé dans le quartier de Mâche vers 2 heures du matin avait subtilisé les clés de la voiture à sa mère. «Comme le conducteur ne possède pas de permis de conduire, c'est un vol d'usage poursuivi d'office», commente le porte-parole de la police bernoise, Olivier Cochet. La juge d'instruction Marika Valley enregistrera toutes les infractions routières, qui s'appliqueront pleinement.Le Tribunal des mineurs rendra son jugement en tenant compte du contexte familial. Le jeune chauffard n'a pas provoqué d'accident, mais son attitude rappelle les courses de voitures entre mineurs recensées dans l'arrière-pays lucernois. Neuf ados de 13 à 17 ans fauchaient les clés de leurs parents, allant jusqu'à fabriquer des doubles. Leurs rodéos nocturnes ont duré dix mois, jusqu'à un accident mortel pour une passagère de 15 ans, le 15 octobre dernier.«La conduite anticipée reste trop marginale pour figurer dans nos priorités, mais nous intervenons par le biais des enseignants», commente le vice-directeur du Bureau de prévention des accidents (BPA), Raphaël Huguenin. Sa première réflexion: «Un jeune peut être doué pour la conduite, avec la vantardise comme motivation. Certains sont même instruits par leurs parents, sur un chemin de campagne. Mais, à 12 ans, ils ne maîtrisent pas les notions de vitesse et de risque. C'est un cas extrême: les jeunes sont le plus souvent tentés entre 16 et 18 ans, avant le permis provisoire.»
© Le Matin Online
http://www.lematin.ch/nwmatinhome/nwmatinheadactu/actu_suisse/le_chauffard_n_avait.html

Aucun commentaire: