jeudi, 2 mars 2006

Accès au Net boosté

Accès au Net boosté
INTERNET Après Swisscom, c'est au tour de Cablecom de multiplier par cinq les vitesses de connexion. Mais on est toujours loin des 20 mégabits des offres françaises...
FABIAN MUHIEDDINE
01 mars 2006

Si vous avez manqué le début
» ADSL pas cher? Pas pour demain!
Sur le web
» Cablecom
» Swisscom
» Citycable
» Allo.ch
«Vous vous rappelez des débuts d'Internet à 56k?» ne peut s'empêcher de plaisanter le spécialiste Didier Divorne, d'Allo.ch, en découvrant hier la nouvelle offre de Cablecom. L'opérateur a augmenté jusqu'à cinq fois son débit. Ainsi pour son offre la plus demandée, soit 45 francs par mois (75% des clients), les abonnés ont désormais 3000 kbit/s à la place de 600 kbit. Plus fort encore, Citycable - un opérateur qui appartient à la Ville de Lausanne - s'est aussi aligné: 3000 kbit/s pour 41 francs.

«Nous sommes toujours dans la même logique de concurrence entre Cablecom et Swisscom, qui, à eux deux, regroupent plus de la moitié des clients», analyse Didier Divorne. En effet, comme annoncé il y a quelque temps, Swisscom augmentera aussi ses débits dès la mi-mars. Pour 49 francs, les clients de Bluewin pourront avoir 2000 kbit/s.
«L'offre de Cablecom est légèrement supérieure, juste de quoi attirer le client», ajoute le spécialiste.

Poudre aux yeux?
Alors que Cablecom annonce une vitesse «explosive» dans sa campagne de pub, beaucoup de Romands restent pourtant songeurs en voyant les spots à la TV française. Pour 45 francs, nos voisins se voient offrir des débits presque dix fois supérieurs que ceux disponibles en Suisse. Avec, en prime, la téléphonie illimitée et la télé numérique. «Ces offres, c'est de la poudre aux yeux», commente Christian Neuhaus, porte-parole de Swisscom, «très peu de gens peuvent vraiment bénéficier d'un débit de 20 mbit/s.»

«Les offres en Suisse sont largement suffisantes pour les besoins actuels des internautes, précise Didier Divorne. Il faut savoir que les vitesses en France sont un maximum et que l'opérateur n'est pas tenu de les respecter. Le débit diminue très vite dès que vous vous éloignez de la centrale. Ils dépendent aussi des installations de la ville où l'on habite, car cette offre n'est pas valable dans les campagnes.»Même son de cloche de la part de Claude Hildebrand, directeur de Cablecom pour la Suisse romande. «Nous adaptons nos offres aux besoins des internautes, explique le responsable. D'ailleurs, nos clients ne veulent pas des débits aussi hauts puisque notre offre à 6000 kbit/s n'est de loin pas la plus demandée.»
© Le Matin Online
http://www.lematin.ch/nwmatinhome/nwmatinheadactu/actu_suisse/acces_au_net_booste.html

Aucun commentaire: