mardi, 21 février 2006

«Ils ont coupé nos natels!»
TÉLÉPHONIE Rien ne va plus entre Swisscom et Natel futé. A cause d'un différend commercial, le géant bleu a même coupé les portables de responsables de Natel futé. En attendant une solution, 30 000 abonnés ne reçoivent plus leurs SMS
JEAN-MARIE ROLLE
20 février 2006
var winPopup = null;


Si vous avez manqué le début
» Natel futé aux abonnés absents
Sur le web
» Natel Futé
» Swisscom
Il y a comme un sérieux blocage entre Swisscom et Natel futé. Depuis maintenant plus d'une semaine, Natel futé ne transmet plus ses SMS, notamment ses infos sur le trafic et les radars. Et les portables des responsables, une dizaine, auraient été coupés...Alors que la société de services déclarait que cette suspension de SMS était due à des «modifications techniques», Swisscom, de son côté, avançait la semaine dernière déjà une autre explication. Christian Neuhaus, son porte-parole, déclarait qu'ils bloquaient l'acheminement des SMS pour des raisons commerciales. D'autres sources évoquaient plus simplement des factures impayées.Réplique immédiate de Natel futé, qui conteste avoir des factures en souffrance. «En revanche, nous étions en train de renégocier notre contrat qui arrivait à terme. La discussion ayant été plusieurs fois repoussée, ils ont tout bloqué», déplore Jean-Michel Paux, porte-parole de la société de services.Hier après-midi ce dernier faisait part de son écoeurement: «Swisscom a même coupé les portables des responsables de Natel futé pour une facture d'environ 4000 francs qui n'était même pas à échéance!» Et de rajouter: «Je n'arrive jamais à joindre le responsable des SMS de chez Swisscom. C'est à croire qu'il m'évite...»«Pour nous, il n'y a pas lieu d'entrer en négociation. Nous attendons toujours le règlement du différend commercial. Ce problème réglé, nous reprendrons l'acheminement des SMS», a répété hier le représentant de Swisscom.Au milieu du conflit: plus de 30 000 abonnés qui ont payé entre 180 et 240 francs leur cotisation annuelle. «C'est une catastrophe, nous recevons des centaines d'appels de clients mécontents», relève Jean-Michel Paux. Qui espère bien trouver rapidement une solution.
© Le Matin Online
http://www.lematin.ch/nwmatinhome/nwmatinheadactu/actu_suisse/_ils_ont_coupe_nos.html

Aucun commentaire: